Pour que les petites filles puissent être et aimer ce qu’elles veulent, sans qu’on les emmerde (parties 1 et 2)

depliants-antisexistes-filles2-1

Comme promis, voici la version fille des dépliants d’autodéfense antisexiste. J’avais envie d’aborder teeeellement de thèmes, j’ai trouvé tant d’exemples géniaux, que je me suis retrouvée avec 22 dépliants à mettre en page !

La première partie inclut les thèmes suivants : les voitures, le foot, les poils, les cheveux courts et rasés, la couleur bleue, les vêtements d’homme, le lesbianisme, la bisexualité, les vagins et les utérus, les femmes sans enfant.
Vous pouvez accéder au pdf à imprimer en cliquant sur ce lien.

Dans la deuxième partie, vous retrouverez les mathématiciennes et autres scientifiques, les astronautes, les informaticiennes, les gameuses, les aventurières, les femmes pirates, les filles qui se battent et qui font la guerre, les cheffes d’État et de grandes entreprises. Bref, un beau panel de meufs super badass !
Le pdf se trouve ici.

Petit rappel : j’ai commencé à créer ces mini dépliants pour que mon fils de 5 ans puisse clouer le bec aux enfants et aux adultes qui lui affirment que telle ou telle chose est pour les garçons/filles.
Ils ont vocation à être découper en bandelettes et pliés en accordéons pour être facilement glissés dans la poche d’un manteau ou d’un cartable.

Comme pour les garçons, j’ai essayé de varier les exemples au maximum. J’espère ne pas avoir fait d’impairs dans mes choix. N’hésitez pas à me le dire si c’est le cas.

 

En tout cas, un grand merci pour à tou.te.s celleux qui m’ont aidée dans mes recherches ! ❤

259 commentaires

  1. Merci milles fois pour ces dépliants ils sont vraiment géniaux.
    Petite remarque : je crois qu’oprah Winfrey a eu un enfant (j’ai souvenir qu’elle en a parlé dans une interview). L’enfant est décédé et elle n’en a pas eu d’autre, enfin je crois. A vérifier donc.
    Merci pour cette belle initiative, pertinente et très juste.

    J'aime

  2. Bonjour,

    Merci beaucoup pour ces superbes dépliants que je pense mettre à disposition dans ma classe (CE2). Je vais surement également les montrer à mes enfants (5,5 ans et 3,5 ans).
    Celui sur les métiers est superbe. Son équivalent homme pourrait être également intéressante.
    Merci encore pour ce partage

    J'aime

      • J’ai été en parti accouché par UN sage femme homme, donc oui ça existe, et c’est TOP. J’ai été très contente de le rencontrer lors de ce beau moment de ma vie.
        Alors oui aux sage-femmes hommes, hommes au foyer, babysitter, secretaire, homme de ménage, coiffeur, et pourquoi pas esthéticien (je ne sais même pas si cela se dit, mais les hommes peuvent aussi s’occuper de la beauté puisqu’ils ont le droit au vernis et aux paillettes…)

        J'aime

  3. Merci pour cet article utile et intelligent !!!! Dans le collège où je travaille on a fait pas mal d’actions autour de la mixité avec toujours le même constat que les filles, même si personne ne les forcent, se dirigent vers un très petit nombre de famille de métiers, quasi tous en lien avec les enfants, la beauté, l’aide à la personne… et se restreignent aussi en terme d’ambition…. je suis pour ma part persuadée qu’une certaine pression sociale (à commencer par ces f***** magasins de jouets et leurs rayons bien séparés « filles/ »garçons », ainsi et surtout par les « modèles » proposés aux filles tout roses, pailletés et bien sages) cantonnent les petits très tôt dans des rôles définis… et même en tant que parent qui essaie de faire bouger les lignes (enfin qui essaie que les enfants fassent de vrais « choix » de jeux, activités etc), force est de constater que la route est longue, et qu’on n’est vraiment pas aidés !

    J'aime

  4. ps : un livre que je recommande pour les enfants : « A quoi tu joues ? » chez l’éditeur Sarbacane, pour balayer les idées reçues sur les jeux des filles et des garçons.

    J'aime

  5. Bonjour,

    Tout ce qui peut permettre aux enfants d’avoir confiance en leurs capacités est une bonne chose en soi. Avec les filles, il est d’autant plus nécessaire d’insister sur les possibilités qui s’ouvrent à elles et en tant que père je m’efforce de le faire qu quotidien (j’ai 2 filles !)

    Donc, oui, votre travail est nécessaire ! Et je le pense très sincèrement.

    Néanmoins….

    Vous prétendez, Mesdames, que la société tisse autour des filles et des femmes tout un réseau de contraintes, de clichés et d’injonctions (contre lesquelles ces petits dépliants entendent lutter).

    Je constate pourtant bien souvent que la gent féminine contribue très souvent à tisser sa propre toile de contraintes et stéréotypes, sans qu’il y ait besoin de l’intervention des hommes !

    Deux exemples récents tirés de ma propre expérience (désolé, je me base sur le réel, pas sur de grandes envolées abstraites) :

    1)° Ma fille aînée (7ans), à mon grand regret, a laissé tomber le judo (elle en a fait 2 ans) car elle veut à présent faire de la danse classique. J’ai pourtant tout fait pour l’encourager, en plus cette activité lui plaisait… Mais sans raison particulière, elle a insisté pour faire de la danse classique à partir de la rentrée. Dommage car le judo était intéressant pour apprendre la combattivité en même temps que le respect des autres. En plus dans son groupe il y avait presque autant de filles que de garçons, avec possibilité d’affronter des garçons….
    Pourquoi ce choix, pourquoi ce changement soudain sans explication apparente ?
    D’un côté je suis catastrophé de ce choix « cliché » et de l’autre cela lui fait plaisir (je ne vais tout de même pas lui interdire au motif que ce serait une « activité de fille » !)

    2)° J’ai la chance de travailler juste à côté de mon domicile, ce qui me permet d’avancer un peu les tâches ménagères entre midi et 14h. Récemment, constatant que la corbeille des filles devenait bien pleine et qu’il allait faire chaud et beau l’après-midi, j’ai lancé une machine puis ai étendu leur linge sans trop me poser de questions.
    Lorsque ma femme est venue le soir je me suis fait engueuler comme du poisson pourri :
    – Mais… T’as lavé à combien ?
    – Ben à 30°C…
    – T’es con, fallait laver à 40 !
    – Pourtant sur les étiquettes, y a marqué 30 ! Et t’inquiète pas, la petite robe en soie, j’ai fait gaffe à la mettre de côté.
    – Tu laisse le linge des filles, je t’ai rien demandé !
    – Mais il faisait beau, je me suis dit que ça avancerait un peu…
    – Non, ça ne m’aide pas !
    (fin du dialogue).

    Et c’est tout à l’avenant pour les tâches ménagères…

    Croyez-vous vraiment, Mesdames, que ça donne envie à vos maris de s’impliquer dans un couple ?
    Les femmes se plaignent de leur « charge mentale », d’avoir à toujours penser à tout au quotidien pour la famille.
    Mais c’est sûr que si vous prétendez savoir mieux que nous quelles tâches doivent être faites et comment elles doivent être faites, vous n’échapperez pas à la charge d’avoir à penser et à organiser tout (en plus des tâches proprement dites).
    Ce qui m’amène à penser que si les femmes sont souvent victimes de situations injustes, elles ont aussi leur part de responsabilité et devraient aussi se remettre davantage en question… les hommes sont peut-être parfois vos bourreaux, mais vous êtes aussi souvent responsables de vos propres « malheurs »

    Un papa énervé.

    J'aime

      • Bonjour,

        Relisez mon message, son objet ne portait aucunement sur la « charge mentale ».

        Mon propos est que, au-delà des dépliants de Maman Rodarde, qui pose la question des stéréotypes de genre, il y a lieu à mon sens de s’intéresser à la cause des stéréotypes filles / garçons et des rôles attribués à chacun dans la société.

        Et je constate juste simplement (à ma grande surprise parfois) que, au quotidien, les femmes ont aussi PARFOIS (je n’ai pas dit TOUJOURS) leur part de responsabilité dans les stéréotypes et rôles qui leur sont assignés et qu’elles contribuent aussi à les entretenir… c’est tout.

        J'aime

      • Olivier, les femmes qui véhiculent des stéréotypes sexistes ou qui semblent nuire à leur cause, c’est très courant en effet. On appelle ça l’intériorisation de l’oppression. A force d’entendre un truc toute sa vie par tout le monde, on finit par y adhérer inconsciemment.
        Reproches-tu aux enfants de couleur de parfois s’imaginer qu’ils sont moins beaux que les blancs (à cause des conneries véhiculées par notre société) ? (j’espère que) non, ben c’est pareil.

        Pour ce qui est de votre fille, tout ce qui est à espérer c’est que la danse est réellement un choix personnel de sa part. Mais ce n’est pas anti-féministe que d’aimer la danse, ou le maquillage ou la cuisine etc. Tant que c’est un choix personnel, pas de souci, chacun-e ses goûts.

        Aimé par 1 personne

  6. Heureusement que la responsabilité des stéréotypes ne repose pas que sur les hommes ! Les hommes ne sont justement pas les uniques personnes à faire tourner notre joli monde. Les stéréotypes sont l’affaire de la société, société incluant autant les hommes que les femmes, les différentes personnes gérant les collectivités et l’éducation, le monde politique et économique….
    Je continue à penser que le travail de maman Rodarde est un outil pédagogique et je ne vois absolument pas pourquoi vous pensez que cet outil incrimine les hommes ou leur fait porter la responsabilité de ces stéréotypes.
    D’après moi le formidable angle d’attaque de ces livrets et qu’ils disent juste : « ça existe, regardez ». Aucune accusation, aucun débat sur c’est bien / c’est mal ou c’est la faute de untel ou unetelle. Juste ça existe.

    Dommage que vous trouviez qu’ils font porter une culpabilité sur les hommes… Les femmes sont autant responsables des faits de société que les hommes puisqu’elles font partie de la société…

    J'aime

  7. Pour ma part je n’ai jamais dit que c’était la faute des hommes… J’ai parlé de « société » (oui je sais c’est vague…), qui englobe par exemple les codes et « normes » que les petits acquièrent très tôt (le rose, les jeux de construction ou les poupées, tous les « modèles » qu’on leur propose et dont les enfants sont abreuvés même sans s’en rendre compte…). Après ce qui est compliqué, j’en conviens, c’est de mesurer l’impact de ces « normes » sur leurs choix, et comment faire la part des choses entre leurs décisions, leur caractère et ce qui a pu être induit par la société, les copains, les parents, l’entourage.

    J'aime

  8. Agathe, lisez les commentaires des participant(e)s à ce forum, sur ce qui pourrait être la cause des stéréotypes :

    (exemples)
    Laurence : « une certaine pression sociale (à commencer par ces f***** magasins de jouets et leurs rayons bien séparés « filles/ »garçons », ainsi et surtout par les « modèles » proposés aux filles tout roses, pailletés et bien sages) cantonnent les petits très tôt dans des rôles définis… »
    Fabienne : « La pression est forte (familiale, sociale). »
    Hel : « Surtout que c’est terrible de voir à quel point les injonctions à se conformer commencent tôt ! »
    Maud : « Les préjugés ont la vie dure : »
    Laurence : « mesurer l’impact de ces « normes » sur leurs choix »

    « Injonctions », « Pression », « Normes »…. Donc les stéréotypes seraient uniquement liés à des causes extérieures (famille, école, entreprises, médias…) ?

    Oui, c’est sans doute encore le cas mais pas que !
    Et précisément nous sommes tous deux d’accord, Agathe, pour reconnaître que ces stéréotypes sont avant tout enfouis en chacun de nous (homme ou femme) et que chacun, par son comportement au quotidien, par une série de petits choix, de petites décisions, de paroles, de gestes, contribue à des entretenir à son insu.

    Et c’est par exemple le cas quand une femme fait des remarques désobligeantes (et injustifiées) à son compagnon au sujet des tâches ménagères et n’accepte pas de se voir « déssaisie » de certaines desdites tâches… désolé si je vous ai choquée de vous sortir mes expériences bêtement personnelles.

    Je vous laisse libre d’affirmer que « [je] trouve que ces dépliants font porter une culpabilité sur les hommes », bien que ce ne soit pas du tout le cas. Si vous me connaissiez, vous ne diriez pas cela…

    Je n’ai jamais dit que le sexisme était la cause des hommes, d’ailleurs ils en sont aussi eux-mêmes victimes d’une certaine manière.

    Mais c’est juste que (et c’est la seule chose à retenir de mon intervention) en tant qu’homme attentif au sexisme au quotidien, je suis tout de même frappé que les filles et les femmes, plus ou moins consciemment « jouent contre leur camp » (pour employer une métaphore footballistique !)

    J'aime

      • Oui, vous avez raison de me reprendre, Maman Rodarde ! C’était une manière de parler…. ;o)

        Simplement, je constate que dans certaines situations, les femmes peuvent adopter plus ou moins consciemment des attitudes qui renforcent les stéréotypes… et par la même occasion les inégalités hommes / femmes.

        Un exemple qui me vient à l’esprit :

        Lorsque notre première fille est née, j’avais très envie de m’impliquer. A l’hôpital, une puéricultrice m’a gentiment proposé de me montrer comment faire la toilette du bébé…. mais en l’absence de la maman ! Oui, tout de suite ! C’est où qu’on s’inscrit ?

        Lorsqu’on lui a pris son bébé, j’ai senti que ma femme fulminait, stressait. Elle est même allé voir derrière la vitre comment je faisais, sans doute de peur que je fasse mal (de toutes façons il y avait l’infirmière à côté). C’est vrai que je ne suis pas très adroit, parfois… ;o)

        L’infirmière a eu beau me dire que je faisais ça très bien, de m’encourager, ma femme m’a dit (une fois l’infirmière partie) que fallait faire plus comme ça… moins comme ça…. enfin bref que c’était pas comme il fallait. Bon….
        Et les premiers jours à la maison, il ne fallait pas que j’approche le bébé, elle avait toujours peur que je le prenne mal, et ceci, et cela…. Une vraie lionne !
        Bon, j’étais compréhensif il paraît que c’est une attitude normale chez les jeunes mères. Je ne lui en ai pas voulu pour ça !

        Cette réaction défensive est l’exemple d’une situation qui renforce un stéréotype (« les garçons ne savent pas s’occuper des bébés ») et par voie de conséquence une inégalité (« les femmes sont faites pour s’occuper des enfants donc pour rester à la maison… tandis que monsieur travaille et gagne plus »).

        A quand un dépliant « les garçons savent-ils s’occuper des bébés ? »
        J’ai été agréablement surpris dans la crèche de ma 2ème fille de voir récemment un tout jeune homme (19 ans je dirais) travailler comme puériculteur !

        J'aime

      • Olivier, je vais sans doute me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais ça pourrait être pas mal de parler de tout ça avec votre épouse, au calme, non ? ^^

        J'aime

  9. Merci pour ces dépliants
    J’en ai les larmes aux yeux de me dire que le chemin reste long pour aider tous les enfants à se sentir bien dans leur peau. Les exemples sont là, hommes comme femmes pour leur montrer qu’ils peuvent être qui ils veulent. Un mémo comme le vôtre est magnifique de simplicité.
    MERCI

    J'aime

  10. Non pas les féministes je pense, mais effectivement certaines femmes qui entretiennent, au même titre que certains hommes qui ne veulent pas que cela change, certaines normes ou qui trouvent que quand même une fille doit rester une fille avec tout ce qui va avec… les « ah ! t’es bien une fille » devant une petite qui se pomponne, les « garçon manqué » à ma fille un peu casse-cou (« non c’est une fille réussie » je réponds), les fringues et jouets de princesses achetes pour les si mignonnettes et charmantes enfants, ce sont souvent je l’ai constaté aussi, des femmes qui en sont les auteures….

    J'aime

      • Mais oui !

        Et vous savez ce qui me ferait super plaisir ?
        De la même manière que vous avez fait une série « y-a-t-il des filles qui ne deviennent jamais maman », pourriez-vous faire une série : « les hommes sont-ils capables de s’occuper des bébés ? ».
        Il n’y a rien qui m’agace davantage que de nous taxer d’incompétents dans ce domaine…

        Pour illustrer, il faudrait trouver des photos de jeunes papas ou de puériculteurs (avec leur accord, évidemment).

        Aimé par 1 personne

      • Mais je n’ai jamais dit ni même pensé que vous êtes incompétents dans le domaine ! Je pense que nous sommes tout aussi capables de nous occuper des petits, hommes comme femmes !
        J’ai déjà mon petit dossier avec des photos de pères et de bébés. Si j’arrive à faire la mise en page cette nuit, vous pourrez même voir le résultat demain !

        J'aime

      • Une idée supplémentaire qui me semble assez évidente :

        Pourquoi ne pas adapter vos dépliants sous forme de « jeu de 7 familles » ?
        Il y a déjà la couleur et des petits symboles. Autour des photos d’une série (en gardant la légende) il faudrait ajouter un cadre de la même couleur et indiquer la thématique « famille femmes scientifiques » ‘informaticiennes », « astronautes », « aventurières »….

        Désolé, cela risque peut-être de vous prendre encore pas mal de temps !

        J'aime

      • Malheureusement Olivier, je cours déjà après le temps entre ma vie de famille, ma vie sociale, mon travail et mes projets perso ! ^^

        J'aime

  11. C’est vraiment une idée lumineuse ! Pour les petites filles comme pour les petits garçons. Et même (surtout ?) pour les grands… J’espère qu’un éditeur permettra à vos livres de connaître une large diffusion, dans le monde entier. Bravo !

    J'aime

  12. Super idée le jeux des 7 familles!

    J’ai imprimé et découpé les cartes + ajouter une gommette avec un N°.
    Gardé que quelques familles faciles à identifier (en robe, en jupe, en rose…).
    On joue alors en demandant « dans la famille des garçons qui pleurent, je veux le N°4 »
    Les cartes sont de largeur un peu différentes mais c’est pas mal.

    Jouer permet aussi de faire passer le message de façon moins frontale, d’habituer (après un petit temps de surprise).

    J'aime

  13. C’est une superbe idée!
    Que pensez vous de faire de même pour les petits garçons?
    Car même s’il est loin d’être gagné, le combat pour permettre aux filles de rêver de ce qu’elles souhaitent est « connu ». Mais l’idée qu’un petit garçon puisse lui aussi être infirmier, jouer à la poupée, au papa, habiller et coiffer ses amis, faire la cuisine, rencontre malheureusement aussi beaucoup de résistance…

    J'aime

  14. Bonjour,

    Je salue votre initiative, beau projet qui je l’espère pourra aider enfants et parents.
    Seul petit bémol, je ne sais pas si on vous l’a déjà dit et si c’est le cas je m’en excuse, mais ce n’est pas Angela Davis sur la photo que vous avez choisi pour illustrer la célèbre activiste.

    J'aime

  15. Super initiative !

    Je voulais juste signaler que la photo illustrant Angela Davis… ne représente pas Angela Davis ! Je ne sais pas si c’est tiré d’une fiction sur elle, mais je pense que ce serait bien de mettre son vrai visage (facile à trouver sur le Net). Merci pour ton temps en tout cas !

    J'aime

  16. Bonjour,
    C’est la première fois que je viens sur votre blog, et en général je ne commente jamais sur internet, mais cette fois j’avais vraiment envie de saluer cette superbe initiative, que ce soit contre les stéréotypes sur les filles ou sur les garçons. Je fais un métier masculin, qui m’éloigne très souvent de chez moi (archéologue), je n’ai pas d’enfant et je joue aux jeux vidéos : j’ai souvent été reprise à coup de « tu es trop jolie pour ce métier », « c’est pas joli dans la bouche d’une fille » (je dis aussi beaucoup de gros mots), « t’es sûre que tu veux pas d’enfants ? C’est le plus beau métier pour une femme ! »
    Alors merci beaucoup pour ces dépliants, je vais les imprimer et les garder pour les montrer aux enfants que je garde quelque fois quand ce genre de question arrivera sur le tapis. ce sont des initiatives personnelles comme les vôtres qui changeront les choses, à terme !
    BRAVO !

    Aimé par 1 personne

  17. Bonsoir!
    Pour les filles, je pense aux « premières femmes » : aviatrice,…
    Aux motardes
    A Marie Curie
    Et je viens de lire qu’il y a eu une cheffe viking !
    Merci en tous cas c’est trop chouette !

    J'aime

  18. Je voulais vous signaler que MarLard n’est en aucun cas développeuse de jeux video (c’est a dire: elle ne code pas, elle ne dessine pas, elle n’anime pas, ne fait pas de game design) mais est project coordinator chez UbiSoft (https://fr.linkedin.com/in/marionallard). En gros elle fait de la gestion de projet, ce n’est pas rien loin de là, et c’est certes dans le domaine du jeu video, mais ca ne fait pas d’elle une développeuse.

    Par ailleurs Shirley Jackson présentée comme inventrice des télécoms, ca me parait un poil exagéré (voir carrément n’importe quoi) au vu de sa fiche wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Shirley_Ann_Jackson

    Deux exemples qui m’ont sauté aux yeux de par mes propres centres d’intérêt. Un peu de sérieux ne ferait pas de mal à votre chouette démarche.

    J'aime

    • Bonsoir Algiers,
      Alors les jeux vidéos et l’informatique sont peut-être pour vous un sujet de prédilection. Ce n’est pas du tout mon cas. Vous connaissiez le vrai nom de Mar_Lard ? Très bien. Pas moi, je ne la connais que via son pseudo. Et certes, je le concède sans aucune honte, je n’ai pas forcément fait des recherches pendant des heures pour chaque personne présentée. Vous savez pourquoi ? Parce qu’il existe à ce jour 39 dépliants contenant entre 5 et 7 personnalités différentes (je vous laisse faire le calcul). Des stars, des personnages politiques, des scientifiques, des techniciennes, etc. Je ne suis évidemment pas spécialiste dans tous ces domaines (je n’en ai d’ailleurs pas la prétention), et je me doute qu’il reste des tas d’imprécisions et d’erreurs. Vous avez relevé celles liées à l’informatique, cool. Dans l’idéal, ça m’arrangerait que les spécialistes des sciences, de l’économie et de la politique puissent aussi me filer un coup de main sur les autres dépliants. Pourquoi ? Parce qu’humainement, ça fait trop de choses à vérifier pour une seule personne, aussi bien intentionnée soit-elle. Je travaille à plein temps, j’ai 2h de trajet par jour, j’ai un jeune enfant en garde alternée, et je suis seule à la maison pour m’en occuper. Ces deux dernières semaines, j’ai passé en moyenne 4-5h par soir pour collecter les photos, les sélectionner, rassembler les données, mettre en page les dépliants, les corriger. Tout ça pour fournir gratuitement à tous un outil que beaucoup trouvent utile. Donc vous m’excuserez, mais je pense que mon sérieux soit vraiment en cause.
      Des erreurs, il y en a, oui. Et à chaque fois, j’ai reçu des messages pour me signifier « attention, vous vous êtes trompée, il serait plus correct d’indiquer ceci ou de ne pas utiliser telle personnalité parce que… » Des messages SANS UNE OMBRE DE CONDESCENDANCE. Je corrige alors aussi vite que je peux car j’ai à coeur de diffuser des infos justes. J’ai d’ailleurs précisé à plusieurs reprises, sur mon blog et Twitter, que ma démarche était très humble, qu’il y avait trop de données à vérifier pour une seule personne et que je comptais sur l’intelligence collective pour améliorer l’outil.
      Et dans « intelligence collective », j’englobe aussi quelques autres qualités humaines, comme la bienveillance et le respect du travail d’autrui.

      J'aime

  19. Il manque les filles qui font des « métiers d’homme » : maçon, charpentier, soldat, conducteur d’engin, plate-forme pétrolière…
    Il manque aussi les filles qui ne se maquillent pas…
    Sinon, c’est tip top !!! Autant pour les filles que les garçons.

    J'aime

    • Parce qu’à l’heure actuelle, la société réfléchit encore en termes de « fille » d’un côté et de « garçon » de l’autre. ça, ce n’est pas moi qui l’ai décidé. Une série non-binaire est aussi prévue.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s