Le jour où j’ai décidé qu’il fallait que j’anime un atelier philo pour les enfants

guinea-pig-booboo-lieveheersbeestje-23
© wallup.net

 

Je n’ai jamais compris pourquoi il fallait attendre la classe de Terminale pour faire de la philo. D’autant plus que tout concourt pour dégoûter les élèves de cette discipline. Valider une épreuve du bac semble être sa seule finalité (épreuve qui, selon son coefficient, sera redoutée et dédaignée). De septembre à mai, les thèmes s’enchaînent, sous forme de grands blocs conceptuels majusculeux : la Liberté, l’Art, la Conscience, la Justice… Sous cette forme-là, tout ce qui innerve nos vies, tout ce qui nous interroge ou nous fait vibrer, tout ce qui nous rapproche, tout ce qui devrait nous interpeller… tout paraît abstrait, intimidant, rébarbatif. J’ai discuté avec tellement de personnes qui gardent un mauvais souvenir de leurs cours de philo. Parce que “le prof était nul”, parce qu’“on y comprend rien”, ou parce que “ça sert à rien dans la vie”.

Ça ne sert à rien dans la vie…

COMMENT ??!
Mais la philo constitue justement l’un des meilleurs outils à notre disposition pour appréhender la vie !
Pour comprendre les différentes facettes du monde dans lequel nous vivons, prendre du recul, mettre les choses en relation, explorer les limites et les possibles…
Pour moi, la philo, c’est ce qui lie toutes les autres disciplines, toutes les productions humaines. Les sciences, les technologies, les arts, les émotions, ce qui tient les sociétés debout ou ce qui les délite.
La philosophie est juste indispensable et devrait être mise à disposition de tou.te.s, sans restriction, comme l’eau potable.

Il y a 2 ans, j’ai découvert avec bonheur qu’il existait des ateliers philo pour les enfants… 
Sur Paris.
Payants.
À partir de 8 ans.
Bon. Râpé pour mon Piou.
Il va falloir attendre un peu. Ce qui est assez frustrant lorsqu’on vit au contact d’une petite personne qui pose des milliards de questions, parfois surprenantes, mais souvent très pertinentes.

Cette histoire d’atelier philo a continué à me trotter dans la tête. En mars dernier, j’ai même participé à une initiation dans le cadre des Ateliers du bonheur à l’école organisés par la Fabrique Spinoza. J’avais très envie de lancer un atelier sur Créteil… mais non, je n’ai pas les diplômes adéquats, je ne suis pas légitime, et si je racontais des bêtises aux enfants ?…

Et puis les élections présidentielles sont arrivées.

Le dimanche 23 avril, je rentrais en bus lorsque j’ai découvert les résultats du premier tour : 24% pour Emmanuel Macron, 21% pour Marine Le Pen,20% pour François Fillon.
Je ne m’attendais pas à un miracle. Mais ces résultats m’ont fait l’effet d’une gifle.
Le lendemain matin, ma décision était prise : j’ai demandé à ma responsable l’autorisation de poser un mercredi par mois, j’ai contacté la directrice de la MJC Club de Créteil pour lui proposer un atelier philo mensuel pour les enfants et j’ai envoyé ma candidature à la Fondation SEVE pour faire leur formation.
Je n’avais toujours pas les diplômes adéquats, je n’étais pas plus légitime que la veille, j’avais toujours aussi peur de raconter des bêtises aux enfants… mais j’en avais encore plus marre de rester passive face à la montée de l’extrême droite et l’impunité des politiques.

Demain, mercredi 3 octobre, j’anime mon tout premier atelier philo. De l’extérieur, vous ne décèlerez probablement rien d’anormal. Mais à l’intérieur, je peux vous dire que je suis toute fondue de trac.
Vais-je réussir à créer une ambiance propice à la discussion ? Vais-je réussir à animer le débat sans influencer les enfants ? Vont-iels passer un bon moment ? Auront-iels envie de revenir ? Sortiront-iels mieux armé.e.s pour questionner le monde qui les entoure ?…
Je n’en ai pas la moindre idée. 😉

14 commentaires

  1. Mon prof de philo m’avait conquise en nous expliquant lors du premier cours que la philo est une matière scientifique. J’ai passé une excellente année, j’avais vraiment l’impression que son cours m’apportait quelque chose (même s’il alternait les séances « discussion ouverte » avec des cours magistraux, plus rébarbatifs). Et c’est vrai que son approche pouvait s’adapter à de jeunes enfants (alors que d’autres profs étaient à fond dans l’analyse jargonneuse de tel et tel auteurs, rébarbatifs au possible).
    Passe une bonne journée !

    J'aime

  2. Tu es mon héroïne, bravo ! Je partage TELLEMENT ce point de vue sur la philo. Ça devrait être une matière fondamentale au même titre que les maths ou l’apprentissage de la lecture. Apprendre à réfléchir, bordel, rien que ça, et on ne s’en préoccupe qu’à 17 ans ?

    J'aime

  3. Oh, mais c’est vraiment génial comme idée.
    Moi j’ai des bon souvenirs de philo mais j’ai jamais compris le principe alors j’ai jamais eu au dessus de 8 !
    Effectivement, je pense que ça devrait être enseigner bien plus tôt.
    Il n’y a pas d’âge pour développer un cerveau critique il faut juste adapter la méthode il me semble.
    J’espère et je ne doute pas que tout se passera bien 🙂

    J'aime

  4. Je trouve votre initiative absolument géniale !!! J’adorerais qu’il y ai ce genre d’atelier dans mon secteur quand ma fille sera un peu plus grande et j’ai hâte de lire votre retour sur cette grande premiere.

    J'aime

  5. Bonjour, comment s’est passé ce premier atelier philo? Combien avez-vous eu d’enfants et quelle tranche d’âge? Ce sont eux qui ont choisi le thème? Je suis très intéressée par vos retours! J’ai aussi un projet dans ce style sur Maisons-Alfort.
    Bon courage pour cette superbe initiative!

    J'aime

    • Bonjour Lore, j’avais un tout petit groupe avec des enfants de 7-9 ans, et clairement, il était trop petit pour créer une vraie dynamique. On verra si j’arrive à créer un élan pour la suite. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s